JEAN PROUVÉ ARCHITECTURE

INVENTAIRE


MAISON FEREMBAL, 1948

MÉTAL, BOIS ET ALUMINUM
23 x 8 m
Nancy, France.
PRIX SUR DEMANDE
Le bâtiment abritant les bureaux de l’usine Ferembal à Nancy, est construit par les Ateliers Jean Prouvé en 1948. L’ossature en tôle pliée est constituée de 5 portiques axiaux fixés sur une structure de plancher métallique en acier embouti, et reliés par des poutres faîtières qui supportent les pannes et bacs de toiture en aluminium. En façades, les panneaux préfabriqués double-face en bois qui s’y encastrent sont interchangeables, comme le jardin d’hiver et les cloisons intérieures. Pierre Bindschedler qui dirigeait la société Ferembal, avait appartenu après la guerre à l’équipe du gouvernement français en Sarre et à ce titre avait épaulé Jean Prouvé dans son projet de s’inscrire dans la production en grande série de logements et d’équipements, grâce à la fabrication industrialisée des éléments en acier de ce système constructif à portiques. Pourtant, trop en avance sur son temps, Prouvé n’en réalisera que quelques prototypes. Cet exemple significatif, sauvegardé de la destruction du site Ferembal en 1983, permet une fois de plus d’en apprécier les qualités techniques et fonctionnelles, ainsi que ses capacités d’adaptation. A la demande de la galerie Patrick Seguin, c’est à une véritable « adaptation» du bâtiment de Prouvé que s’est livré l’architecte Jean Nouvel, démontrant ainsi toute l’actualité du procédé. La construction métallique, originellement en étage et posée sur un socle maçonné, est adaptée à une nouvelle configuration de pavillon de plain-pied. Utilisant des moyens techniques d’aujourd’hui, Jean Nouvel révèle et exploite son caractère mobile en systématisant la logique modulaire de la structure (plots constitués de plaques empilables en Ductal, sol constitué de dalles démontables…) ; la conception d’un nouvel escalier (en réponse à la nouvelle hauteur du bâtiment) s’inscrit dans la logique constructive primaire de Prouvé.

Demande de prix

Combien font 9 + 6 ?