Charlotte Perriand

Avec Jean Prouvé, Jacques Adnet et Jean Royère, Charlotte Perriand est considérée comme l’un des créateurs de mobilier les plus fameux des années 50.

Ayant longtemps collaboré avec Le Corbusier et Pierre Jeanneret, elle réalise dès 1927 plusieurs meubles en métal – dont la célèbre chaise longue à position variable que Thonet éditera deux ans plus tard.

Libérée d’une esthétique conventionnelle, Charlotte Perriand oriente son esprit vers le travail du bois où elle trouve son épanouissement à la suite d’un séjour de quatre ans au Japon – la paille, le bambou, les branches d’arbre deviennent ses matériaux de prédilection : par les diverses combinaisons qui en émanent, elle ne conserve que les volumes essentiels et s’éloigne ainsi d’un logique formalisme.

C’est surtout après la seconde guerre mondiale que Charlotte Perriand élabore une conception nouvelle de l’habitat en conférant à ses réalisations une dimension humaine : par l’emploi souple des matériaux, et par son rapport privilégié avec la nature, elle impose un style pur et puissant par un certain art de vivre (voir ses modèles de table en bois massif et de forme libre).

Consciente cependant des réalités économiques et sociales, elle opte pour la production en série, élaborant une synthèse entre la tradition et l’industrie. « Soucieuse d’innover et non d’affirmer une formule de rénovation », elle réalisera de nombreux aménagements tels que les logements de l’Unité d’Habitation de Marseille, avec Le Corbusier, en 1949, et les chambres d’étudiant de la Cité Universitaire de Paris en 1953, dont un élément principal est une bibliothèque fabriquée en collaboration avec Jean Prouvé (commandée par André Bloc, créateur du « Groupe Espace », à 70 et 40 exemplaires).

Tout au long de sa carrière, Charlotte Perriand s’est profondément attachée à maintenir une qualité de vie : des maisons ouvrières, citadines ou champêtres, aux refuges et hôtels de montagne, elle a sauvegardé l’homme et son environnement en créant un mobilier à la fois confortable et fonctionnel.

Jean Prouvé disait d’elle qu’elle était un des rares créateurs chez qui l’harmonie de pensée contemporaine était spontannée.

BIOGRAPHIE

Jean Nouvel est né à Fumel en 1945 et est diplômé d’architecture à l’école des Beaux Arts à Paris. Engagé dans le débat architectural en France, il a été membre fondateur du Syndicat de l’Architecture et de Mars 76.
Parmi ses nombreuses réalisations, figurent le Musée du quai Branly et la Fondation Cartier à Paris, la tour Agbar à Barcelone, le congress center de Luzern, le Guthrie Theater de Minneapolis et récemment l’hotel Sofitel de Vienne,
en attendant dans un futur proche la Philarmonie à Paris et le Louvre Abu Dabhi. Jean Nouvel a reçu le Prix Aga Khan pour l’Institut du monde Arabe (1989), le Wolf Prize in Arts (2005) et le Pritzker Prize en 2008.
Son oeuvre a été exposée dans le monde entier, de New York à Tokyo, San Paolo, Copenhague, et a fait l’objet d’une rétrospective majeure à Paris au Centre Pompidou en 2001.