GALERIE PATRICK SEGUIN

Implantée depuis 1989 à la Bastille, dans un espace de 300 m2 entièrement conçu par l’architecte Jean Nouvel, la Galerie Patrick Seguin a révélé internationalement, le talent de designers français tels que Jean Prouvé, CharlottePerriand, Pierre Jeanneret, Le Corbusier et Jean Royère.

Grâce à son expertise, la galerie a été sollicitée par des musées de prestige international comme le Centre Pompidou à Paris, le Moma à New York, le Vitra Design Museum à Weil-am-Rhein, le Kunstverein Ludwigsburg, et le Musée des Beaux Arts de Nancy, pour collaborer à leurs expositions.

La qualité des oeuvres sélectionnées par Patrick Seguin ainsi que leur mise en scène soignée ont donné lieu à des expositions inédites dans ce domaine. Présente dans les grands foires internationales, la Galerie Patrick Seguin a représenté la création des années 1950 à la Biennale des Antiquaires de Paris, à la Biennale des Antiquaires de Monaco, à la FIAC, à DesignMiami/ et DesignMiami/ Basel.

En parallèle, la galerie a développé une ligne éditoriale d’ouvrages monographiques qui accompagnent les expositions et mène un travail rigoureux pour faire connaître les architectures démontables de Jean Prouvé.


NEWS - M LE MAGAZINE DU MONDE – SEMAINE DU 25 NOVEMBRE 2014

le-monde

(…) L’engouement pour les maisons de designers, réelles ou rêvées, va ainsi croissant. Le premier à avoir lancé la mode n’est autre que le collectionneur d’architectures Prouvé – il en possède près de vingt –, le galeriste parisien Patrick Seguin. « Depuis quatre ans, je montre essentiellement des architectures sur les foires de Bâle et de Miami, explique-t-il, car l’univers des modernistes et cette typologie de mobilier épuré et fonctionnel offre la meilleure synergie avec l’art contemporain. D’ailleurs, 95 % des clients de ma galerie, spécialisée sur cinq “grands” – Prouvé, Perriand, Jeanneret, Le Corbusier et Royère –, sont des collectionneurs d’art contemporain », affirme Patrick Seguin, également éditeur d’ouvrages très fouillés sur ses designers favoris. A Miami, il montrera trois cellules d’étudiants avec leur mobilier d’origine : deux chambres de Jean Prouvé (1932 pour la cité universi-taire Monbois de Nancy, et 1954 pour celle de Jean Zay, à Antony), et une chambre signée de Le Corbusier, assisté de Charlotte Perriand, pour la Maison du Brésil à la Cité internationale de Paris, en 1956. (…)

LE MONDE.PDF

NEWS - HIGHLIGHT DESIGN MIAMI/ – LE CORBUSIER & CHARLOTTE PERRIAND, C.I.U.P, 1956

Chambre-Bresil-1

Fondée en 1925, la Cité Internationale Universitaire de Paris doit favoriser la mixité culturelle et répondre aux carences en logements étudiants que connaît la capitale. Trente-sept pavillons nationaux ou « Maisons » seront ainsi édifiés entre 1929 et 1969 pour accueillir les étudiants du monde entier.
L’architecte Lucio Costa, chargé dès 1952 de construire le Pavillon du Brésil de la Cité Universitaire Internationale, fera appel à Le Corbusier pour qu’il collabore avec lui sur ce projet qui prévoit un bâtiment de 100 chambres, un théâtre, une bibliothèque et une salle de réunion.
Le Corbusier, assisté de Charlotte Perriand, réalisera également l’aménagement des chambres de la résidence étudiante. Le mobilier créé est multifonction et se caractérise par sa rigueur marquée par des lignes franche, tempérée par des touches de couleur.
Réalisée dans le cadre de contraintes budgétaires sévères, cette chambre d’étudiant correspond à l’aboutissement de la réflexion conduite depuis les années 1920 par Le Corbusier autour de la notion de « cellule » et sur l’étude de la rationalisation et l’économie des espaces habitables.
La Maison du Brésil sera inaugurée le 24 juin 1959.

NEWS - HIGHLIGHT DESIGN MIAMI/ – JEAN PROUVÉ – LA CHAMBRE UNIVERSITAIRE « JEAN ZAY », ANTONY, 1954

Chambre-Antony-2

L’émergence du marché universitaire va constituer l’occasion pour les Ateliers Jean Prouvé de travailler sur de nouveaux modèles de mobilier, légers et économiques, destinés à équiper les cités universitaires. Edifiée par l’architecte Eugène Beaudouin en 1954, la résidence universitaire Jean Zay est perçue comme un modèle : telle une ville elle est constituée, outre les logements, de trois piscines, deux restaurants, trois amphithéâtres, un théâtre, une bibliothèque, une école maternelle, deux crèches, un service médical, un service social et des boutiques de toutes sortes. Un deuxième concours pour l’aménagement des chambres est lancé début 1955. Plusieurs créateurs sont invités à participer à l’aménagement de la résidence, parmi lesquels Jean Prouvé qui obtient la commande de mobilier pour les salles communes, les restaurants ainsi que 148 chambres. La cité universitaire sera inaugurée le 1er Décembre 1955.

NEWS - HIGHLIGHT DESIGN MIAMI/ – JEAN PROUVÉ – LA CHAMBRE UNIVERSITAIRE, NANCY 1932

Chambre-Cite-2

A Nancy, en 1930, une grave crise du logement entraine certains étudiants à arrêter leurs études. Ainsi l’idée de créer une cité universitaire prend forme, afin que les étudiants bénéficient de confort et d’hygiène durant leurs études.
Lors de la construction de la Cité Universitaire Monbois, réalisée par l’architecte Jean Bourgon, Jean Prouvé participe avec succès au concours pour l’aménagement intérieur. Il sera chargé de réaliser le mobilier de 70 chambres.

Chaque chambre est composée d’un LIT avec ou sans chevet incorporé, d’un BUREAU et sa chaise, d’un fauteuil et d’une ÉTAGÈRE, conçus pour être à la fois économiques, solides et faciles d’entretien. Ces objectifs, figurant dans l’appel d’offre de 1930, expliquent l’utilisation presque exclusive de la tôle et de tubes d’acier, laqués dans différents tons de rouge.
L’ensemble de ce mobilier est le premier à être produit en série dans le cadre d’un marché public. Cette première expérience marque une nouvelle orientation des Ateliers Jean Prouvé, qui se confirmera par la suite.

La cité universitaire sera inaugurée le 6 Novembre 1932.

Consultez toutes les NEWS