JEAN PROUVÉ ARCHITECTURE

INVENTAIRE


MAISON ALUMINIUM MÉTROPOLE, 1949

MÉTAL, ALUMINIUM ET BOIS

8 x 12 m
26.2 x 39.4 feet

PRIX SUR DEMANDE
En juin 1949, visitant les Ateliers Jean Prouvé dont il loue la qualité des maisons préfabriquées, Eugène Claudius-Petit, Ministre de la reconstruction et de l’urbanisme, évoque sa volonté d’encourager la production industrielle de « logements économiques de conception nouvelle ».

Pour Jean Prouvé, c’est l’occasion de montrer sa capacité à s’inscrire dans cette politique ambitieuse et de motiver l’aide de l’État à la production d’une série suffisante pour permettre d’abaisser le prix de revient. Préfigurant la version Métropole, le prototype d’une maison à portiques intérieurs destinée à l’outre-mer, monté partiellement à l’usine, convainc les décideurs de l’excellence du procédé de préfabrication intégrale développé par Jean Prouvé. L’appui de l’Aluminium français et de sa filiale commerciale Studal valide la mise en production immédiate de cette « maison individuelle légère et dynamique, expression de la grande série donc caractéristique de l’industrie. »

Mais la commande publique se limitera à douze maisons « standard », loin des centaines nécessaires au démarrage d’une filière industrielle.
Entièrement préfabriquée, structurée d’acier et carrossée d’aluminium, la maison Métropole sera produite artisanalement par les Ateliers Jean Prouvé à Maxéville à moins de 25 exemplaires : présentée comme un « produit de consommation » populaire, ses qualités de légèreté, de confort et d’évolutivité ne compensent pas son prix – supérieur de 40% à la construction traditionnelle – ou son esthétique particulière qui l’apparente davantage à un objet d’avant-garde accessible seulement à une élite.


Demande de prix

Combien font 8 - 6 ?