JEAN ROYÈRE

Galerie Patrick Seguin Londres, du 17 mai - 22 sept. 2018

Jean Royère est un des principaux acteurs de la création française du milieu du XXème siècle.
Avec un projet de mobilier de jardin en 1931, il initie ce qui deviendra l’œuvre de sa vie et poursuivra rigoureusement sa carrière de designer et de décorateur jusqu’à sa retraite en 1972. Dans un monde qui bascule dans la modernité, Royère saisit et affine les techniques apprises dans les ateliers d’ébénisterie du Faubourg Saint-Antoine, puis chez Gouffé (dans ce même faubourg), belle enseigne de décorateur-ensemblier où l’on copie le mobilier français de style, et les applique habilement à une esthétique fortement liée son époque.

Royère réhabilite l’ornement en tant qu’élément structurel, plutôt que comme motif surajouté.
Son imagination l’entraine vers la distorsion des lignes, ce qu’il fait délibérément, d’une façon géométrique comme avec son motif Croisillon ou celle plus organique de ses fauteuils Œuf. Fasciné par les formes animales et végétales, Royère exploite ses sources d’inspiration en leur donnant forme dans ses créations. Son applique Bouquet ne fait pas directement allusion à des fleurs, mais s’épanouit délicatement sur le mur.

Au-delà de s’inspirer des formes de la nature, Royère s’en sert également pour orner certaines pièces, telles que le bahut et la table basse « Herbier », avec de délicats décors de fleurs séchées, ou pour créer de surprenantes marqueteries, faisant ainsi appel à des savoir-faire traditionnels qu’il admire tout en s’affranchissant de leur formalisme.

Cette exposition est une petite incursion dans l’esprit foisonnant de Jean Royère, créateur d’un univers éclatant et raffiné.