EN  |
Follow      | Newsletter  | 

 

Créée en 1989, la GALERIE PATRICK SEGUIN se situe à la Bastille, dans un espace de 300 m2 architecturé par JEAN NOUVEL (Pritzker Price 2008).
La galerie a révélé le talent de designers français tels que JEAN PROUVÉ, CHARLOTTE PERRIAND, PIERRE JEANNERET, LE CORBUSIER et JEAN ROYÈRE.

Plus particulièrement spécialisée dans l’œuvre de Jean Prouvé, la Galerie Patrick Seguin mène un travail rigoureux pour faire connaître aussi bien son mobilier que ses maisons démontables. La galerie rassemble aujourd’hui la plus importante collection de ces maisons démontables, pour la plupart uniques ou produites à très peu d’exemplaires.

La qualité des œuvres sélectionnées par Patrick Seguin, ainsi que leur mise en scène didactique et soignée, ont donné lieu à des expositions inédites ; grâce à son expertise, la galerie a été sollicitée par des musées de prestige international comme le Centre Pompidou et le Musée des Arts Déco à Paris, le Moma à New York, la Biennale d’architecture de Venise, et le Musée des Beaux Arts de Nancy, pour collaborer à leurs expositions.
En 2017, Patrick Seguin a été nommé Chevalier de l’ordre des Arts et des Lettres par le Ministère de la Culture. Cette décoration lui a été remise par Monsieur Jack Lang, ancien Ministre de la Culture.

La galerie a également développé une importante ligne éditoriale d’ouvrages monographiques qui accompagnent son programme (Jean Prouvé, Jean Royère, Le Corbusier – Pierre Jeanneret – Chandigarh, Jean Prouvé Architectures…).

Parallèlement à une programmation consacrée au mobilier d’architecte et aux maisons démontables de Jean Prouvé, la Galerie Patrick Seguin invite chaque année, pendant la FIAC, des galeries internationales d’art contemporain pour une exposition carte blanche dans son espace parisien (Jablonka, Hauser & Wirth, Gagosian, Presenhuber, Sadie Coles, Massimo De Carlo, Paula Cooper, Kurimanzutto, Luhring Augustine, Karma, Ivor Braka, Campoli Presti, David Kordansky & Gavin Brown’s entreprise).

 



NEWS - FIAC Online Viewing Rooms

Pour la première édition de la FIAC Online Viewing Room, la Galerie Patrick Seguin présente une sélection d’oeuvres choisies de JEAN PROUVÉ, PIERRE JEANNERET, CHARLOTTE PERRIAND, LE CORBUSIER et JEAN ROYÈRE, figures majeures de l’histoire du design du 20ème siècle.

Jean Prouvé, à travers son approche novatrice de la production basée sur une “philosophie constructive”, appliquait les mêmes principes aux meubles et aux immeubles, créant des oeuvres intemporelles qui se démarquaient par leur esthétique épurée. Son intérêt constant pour la standardisation et la modernité se reflète dans les élégants Fauteuil Direction (1951) et Guéridon Haut (1948).

Une sélection de pièces réalisées par Pierre Jeanneret et Le Corbusier issues du projet monumental de Chandigarh en Inde seront également présentées. Chargé par Nehru de construire Chandigarh — la nouvelle capitale de la région du Pendjab— à l’indépendance de l’Inde en 1947, Le Corbusier conçoit un projet destiné à illustrer le futur prometteur du pays. Pierre Jeanneret, son cousin et collaborateur de longue date, se voit confier la conception de la plupart des pièces de mobilier de la ville nouvelle. Chaque pièce était pensée pour un endroit et une utilisation spécifiques, avec une attention toute particulière portée au contexte symbolique, et étaient réalisées avec des matériaux locaux. Ainsi, les fauteuils dits “Advocate” (ca. 1955–56) en teck et peau par exemple furent réalisés spécifiquement pour la Haute Cour. Les pièces transmettent ainsi une impression forte et immédiate d’autorité et de hiérarchie.

Se libérant des conventions artistiques traditionnelles, Charlotte Perriand se tourne rapidement vers le bois. Son séjour de quatre ans au Japon fut décisif dans le développement de sa pratique, mais c’est au sortir de la Guerre qu’elle élabore sa propre vision de l’habitat, créant ainsi une synthèse entre la tradition et l’industrie. Deux de ses créations les plus admirables, le bureau en pin massif (1952) et l’iconique banquette Tokyo (1954) inspirée du design traditionnel japonais, illustrent à ravir le raffinement de ces pièces en bois, élégantes bien que fonctionnelles.

Dans le vocabulaire décoratif de Jean Royère, de simples lignes sinueuses de métal se transforment en un luminaire évoquant un bouquet luxuriant comme cette impressionnante applique à dix branches (1939). Jean Royère joue malicieusement avec le motif floral, qui donne rapidement lieu à une série de formes organiques. Une grande liberté ainsi qu’un esprit ludique émanent de ces pièces raffinées qui illustrent à merveille des thématiques chères au décorateur : les domaines du végétal et de l’imaginaire.

NEWS - JEAN PROUVÉ, Guéridon bas GB 21, ca. 1947

Ce guéridon bas avec plateau en comblanchien est une version rare du guéridon bas GB 21 réalisé par JEAN PROUVÉ. Son bois clair et la couleur délicate du plateau beige complètent subtilement un intérieur.

Les quelques exemplaires du guéridon bas conçus pendant la guerre pour accompagner le fauteuil Visiteur ont subi de légères variations de dimensions et de détails au fil des ans. Comme pour les meubles mis au point au même moment, Jean Prouvé recourt le moins possible au métal compte tenu des pénuries de matériaux. Son utilisation est ici limitée à une armature triangulaire; celle-ci est formée de trois fers pliés enserrant trois pieds en bois massif rainuré et échancré.

Le châssis est conçu pour que le plateau “n’intervienne pas dans la construction du meuble.”

Clairement identifié dans les catalogues comme meuble démontable, le guéridon bas est d’abord proposé en deux hauteurs et diamètres de plateaux en glace, pierre (comblanchien), ou en bois.

NEWS - Visite de la galerie

Visitez virtuellement la galerie avec des pièces de Jean Prouvé, Charlotte Perriand, Pierre Jeanneret et Le Corbusier.