EN  |
Follow      | Newsletter  | 

NEWS

TEFAF NEW YORK

Pour sa 3e participation à TEFAF New York, la GALERIE PATRICK SEGUIN présentera une très belle sélection de meubles et luminaires de JEAN PROUVÉ, JEAN ROYÈRE, CHARLOTTE PERRIAND et LE CORBUSIER.

Une première partie de cette installation sera composée de pièces de Jean Royère, parmi lesquelles une exceptionnelle table Flaque en bois et marqueterie de paille, ainsi qu’un rare sofa Croisillon.

Incarnant parfaitement la démarche de Jean Royère, la table Flaque est dotée d’une ligne sinueuse, lui conférant une élégance intemporelle. Son plateau en marqueterie de paille est orné de discrets motifs en étoile, apportant une touche de modernité à une technique héritée de l’ébénisterie française du XVIIIe siècle. Le sofa Croisillon, associant une structure tubulaire en métal à un motif géométrique appuyé, se distingue par sa patine argentée, qui en fait une pièce extrêmement rare.

Un exceptionnel lustre Ondulation en chêne et métal, ainsi qu’une paire d’appliques Hirondelle, complèteront cette composition.

En parallèle, une scénographie réunissant des fauteuils Visiteur, un guéridon bas, une bibliothèque murale, un lit de repos et une potence lumineuse illustreront la diversité créatrice de Jean Prouvé.

Conçus vers 1947 dans le contexte d’après-guerre, les fauteuils Visiteur FV 11 se caractérisent par leur structure tubulaire en acier, leur large dossier et leurs accotoirs en chêne. Offrant un vaste espace d’assise pour un confort optimal, ces fauteuils seront accompagnés d’un guéridon bas, dessiné par Jean Prouvé vers 1959. Entièrement démontable, cette table basse est composée d’un piètement en chêne massif surmonté d’une dalle de verre cathédrale. Rare par sa hauteur et sa circonférence, ce guéridon appartenait au photographe nancéien Albert Lott (1910-1991), proche de Jean Prouvé.

La bibliothèque type Antony, conçue par Jean Prouvé en 1955 pour équiper les chambres de la Cité Universitaire d’Antony, combine le principe du bahut standard avec celui des étagères de Charlotte Perriand, créant ainsi un « meuble-bibliothèque » suspendu, léger et fonctionnel. La tôle pliée est laquée dans des teintes vives, choisies parmi celles des Ateliers Jean Prouvé.
Un exemplaire de cette bibliothèque est également conservé dans les collections du Musée des Arts décoratifs de Paris.

Un très beau bahut courbe de Charlotte Perriand réalisé en 1958 fera le lien entre l’espace dédié aux pièces de Jean Royère et celui consacré au mobilier de Jean Prouvé.
À la fois élégant et massif, ce meuble témoigne des recherches menées par Charlotte Perriand quant aux possibilités techniques du bois à travers son mobilier à « forme libre ».

TEFAF New York
Du 9 au 14 mai 2024
Park Avenue Armory,
New York
Stand 331

Jean Prouvé, panneaux de façade à hublots

« Je n’ai jamais eu l’impression, en composant une structure, que je mettais au point une technique au service de l’architecture. J’ai la conviction qu’une étude de structure est une étude architecturale, dans mon esprit c’est indissociable. »

Jean Prouvé, L’Avenir des structures
Recherche et architecture, No. 16, 1973


Attestant du lien étroit entre architecture et design, les panneaux de façade de JEAN PROUVÉ se caractérisent par leur légèreté, leur articulation et leurs finitions ouvragées. Fabriqués dans les ATELIERS JEAN PROUVÉ jusqu’en 1953, ces éléments d’architecture sont destinés à intégrer des constructions préfabriquées et sont conçus pour être rapidement montés sur site. Assurant le lien entre l’intérieur et l’extérieur, ils peuvent être agrémentés d’éléments de conforts tels que des systèmes de ventilation ou encore des hublots.

Convaincu de leur potentiel sur le marché des éléments de construction, Jean Prouvé intègre ses panneaux à un catalogue de modèles standards dès 1936, envisageant ainsi une production en série destinée à divers débouchés. Associant d’abord le bois et l’acier, c’est sur la filière aluminium que se portent les espoirs d’une véritable production industrielle. Jean Prouvé se lance alors, avec ses ateliers de Maxéville, dans le projet ambitieux de transformer le processus de construction d’un bâtiment, supplantant une démarche de construction artisanale par celle d’une industrie technique.


PANNEAU À HUBLOTS EN ALUMINIUM
PROVENANT D’UNE MAISON MÉTROPOLE, 1950

Développé en 1949 pour le prototype de la maison Tropique, le panneau à hublots est utilisé comme l’un des éléments de construction majeurs des maisons dites « Métropole » conçues la même année. Entièrement préfabriquées, structurées d’acier et carrossées d’aluminium, ces dernières seront d’abord produites à quelques exemplaires de manière artisanale à Maxéville.

« Individuelle, légère et dynamique », la maison Métropole se caractérise par la qualité de ces éléments de construction – parmi lesquels se trouvent les panneaux à hublots. Assemblés entre eux, ces derniers se distinguent par leur efficacité en matière d’isothermie et d’insonorisation. La transition entre l’intérieur et l’extérieur est assurée par l’adjonction d’hublots laissant entrer la lumière du jour.

En 1950, alors que l’accueil enthousiaste du grand public au Salon des arts ménagers n’a débouché sur aucune commande, la proposition de l’État de présenter un ou plusieurs exemplaires de la maison Métropole à l’exposition « Synthèse des arts majeurs » initiée par Le Corbusier est un premier indice nous informant sur la place très particulière qu’occupera cette production dans l’histoire de la modernité architecturale.


PANNEAU À HUBLOTS EN BOIS ET ALUMINIUM
PROVENANT DE L’ÉCOLE DE BOUQUEVAL, 1950

Caractérisée par un manque d’infrastructures allant des écoles aux hôpitaux en passant par le logement, la période de la Reconstruction donne lieu à la création de diverses architectures préfabriquées intégrant les panneaux de façades. Prenant part à une compétition organisée par le ministère de l’Éducation en 1949, Jean Prouvé conçoit une école rurale dont les éléments devaient pouvoir être fabriqués en grande série. Le constructeur voit dans ce programme l’opportunité d’engager un processus de production industrielle de constructions économiques, applicable à plusieurs types de débouchés.

En 1950, l’État passe commande de deux ensembles-prototypes, l’un à Bouqueval en région parisienne, l’autre à Vantoux près de Metz. Grâce à cette commande de l’État, Jean Prouvé perfectionne alors un procédé mis au point précédemment et qui a déjà fait ses preuves : une ossature métallique à portiques axiaux, associée à différents types de panneaux de façades capotés d’aluminium.


Par leur système constructif ingénieux et par l’esthétique épurée qui en découle, les panneaux de façades constituent des pièces historiques. Emblématiques de l’esprit visionnaire et résolument moderne du « constructeur », ils s’intègrent élégamment dans des intérieurs contemporains, dans lesquels ils acquièrent une dimension sculpturale.

DESIGN MIAMI/ – COME SEE US!

du 5 au 10 décembre, 2023
Convention Center Drive & 19th Street
Miami Beach, USA
Stand G01

Nous sommes heureux d’être de retour à Design Miami/ pour sa 19ème édition du 5 au 10 décembre !

Dans une installation élégamment structurée, la galerie exposera une sélection de pièces exceptionnelles de JEAN PROUVÉ, dont une rare table S.A.M. Tropique n° 503 provenant du Cameroun ainsi qu’un panneau à hublots tout en aluminium provenant d’une maison Métropole.

Un coin salon sera aménagé avec une paire de armless easy chairs de PIERRE JEANNERET, une table basse Forme Libre de CHARLOTTE PERRIAND ainsi qu’un lit SCAL n° 450 à tablette pivotante dit lit Antony de JEAN PROUVÉ et Charlotte Perriand.

Deux fauteuils Bridge FB 11 entièrement monochromes, se démarquant par la vivacité de leur couleur rouge Corsaire, accompagneront la table n° 506 en provenance de Brazzaville Congo (Afrique).
Commandée à JEAN PROUVÉ pour meubler le bâtiment Air France destiné à accueillir le personnel européen de la compagnie, cette table à manger démontable est dotée d’un plateau en bois africain.

Le portique axial dit “Compas” de la maison démontable F 8X8 BCC conçue par JEAN PROUVÉ et PIERRE JEANNERET servira de fil conducteur à la réalisation de cette exposition. Une maquette du pavillon, une sélection de photographies contemporaines et de dessins historiques mettront en évidence la « pensée constructive » de Jean Prouvé.

Jean Prouvé, Table S.A.M. Tropique n° 503, 1951

Issue du prototype réalisé avant la guerre, la version métallique du piètement pour table de salle à manger est mise au point en 1951. Son caractère démontable est affirmé par le débord extérieur des bouchons des tubes décolletés reliant les pieds en tôle pliée au croisillon de l’entretoise. Ce piètement est vissé sur les traverses de l’armature au moyen d’équerres. Excepté le chant extérieur arrondi des pieds, les profils et proportions sont semblables à ceux de la table S.A.M. no 502 en bois.
Le plateau est proposé en différentes options, dont la plus fréquente est une tôle d’aluminium pliée, unie ou granitée, montée sur une armature en acier formée de quatre traverses en U. Ce modèle S.A.M. Tropique no 503 dont les parties métalliques sont souvent laquées de couleurs contrastées est fabriqué à 90 exemplaires en 1951 et une quinzaine existe encore.

Design Miami/ Paris & Paris + par Art Basel

DESIGN MIAMI/ PARIS
DESIGN AT LARGE
17 – 22 octobre 2023
Hôtel de Maisons
51 rue de l’Université, 75007 Paris

Pour la 1ère édition de Design Miami/ Paris, la GALERIE PATRICK SEGUIN proposera une sélection de mobilier de JEAN PROUVÉ, parmi les plus emblématiques de ses créations.

Parmi les pièces présentées, un rare exemplaire du bureau Présidence ainsi qu’un sculptural fauteuil Direction N° 353 pivotant seront installés dans l’Hôtel de Maisons. Un ensemble de même provenance, exceptionnel, composé d’une table S.A.M. N° 506 et de ses 4 chaises Métropole N° 305 – au métal laqué Brun Van Dyck – fera également partie de l’installation.

Une maison démontable 6×6, conçue par Jean Prouvé en 1944, sera également exposée dans les jardins de l’hôtel particulier dans le cadre du programme Design At Large.

 

PARIS + par ART BASEL
PROGRAMME PUBLIC
17 octobre – 6 novembre 2023
Jardin des Tuileries, Paris

Pour la 2ème édition de Paris + par Art Basel, la GALERIE PATRICK SEGUIN inaugurera le Programme public et présentera la maison démontable BCC, conçue par JEAN PROUVÉ et PIERRE JEANNERET en 1941.

Produite à quelques rares exemplaires entre 1941 et 1943, la maison F 8X8 BCC fait la démonstration d’une architecture « tout bois ». Fruit d’une complémentarité forte, ce projet résulte de l’inventivité de deux « esprits nouveaux ».

Plus d’informations à venir.

Power Station of Art, Shanghai

Dans le cadre de l’exposition Paris Moderne 1914-1945 : Architecture, Design, Film, Fashion, la GALERIE PATRICK SEGUIN a été invitée à prêter une sélection de meubles et d’architecture de JEAN PROUVÉ à la Power Station of Art.

 

Centrée sur le Paris de l’Âge d’or, cette rétrospective présente plus de 300 pièces illustrant trente années d’ingéniosité. La galerie contribue à cet événement en prêtant une maison démontable 6 x 6, trois éléments d’architecture « Compas » et cinq chaises, conçus par Jean Prouvé, « constructeur » au génie visionnaire et résolument moderne.

 

© Power Station of Art

 

Cette exposition a été organisée par l’architecte et historien de l’architecture renommé, Jean Louis Cohen, qui s’est éteint le 7 août 2023. Passionné d’architecture, il a partagé ses connaissances à travers des cours, des livres et des expositions. Nous lui rendons hommage aujourd’hui et saluons ces réalisations.

 

© Ekaterina Izmetieva

 

La galerie a collaboré avec Jean Louis Cohen à de nombreuses occasions, notamment à la Biennale d’architecture de Venise en 2014, lorsqu’il était le commissaire du Pavillon français. Dans l’exposition intitulée « Fundamentals » (Fondamentaux), la galerie présentait une sélection d’éléments d’architecture représentatifs de l’œuvre de Jean Prouvé.

 

© Luc Boegly

DESIGN MIAMI/ BASEL – Du 12 au 18 JUIN 2023

Pour la 17ème édition de DesignMiami/ Basel, la GALERIE PATRICK SEGUIN présentera un ensemble de pièces phares de JEAN PROUVÉ, illustrant le génie créatif du constructeur et l’intemporalité de sa production.
La galerie exposera une très belle sélection de 16 assises de Jean Prouvé, toutes de typologie ou de couleur différentes. Du début des années 30, avec l’historique chaise Cité, aux années 50 et ses emblématiques chaises Métropole n°305, sans oublier le magistral fauteuil Direction n° 353 pivotant, cette sélection de pièces iconiques offre un remarquable témoignage de la vision unique de Jean Prouvé et fait montre des sensibles évolutions techniques et esthétiques opérées tout au long de sa carrière.


Une sélection de trois pièces exceptionnelles – toutes en aluminium – provenant du Cameroun en Afrique, sera également présentée : une magnifique table S.A.M Tropique n°303, une armoire n°101 et un bahut n° 152 exceptionnels. Pièces iconiques de Jean Prouvé caractérisées par leur extrême rareté, elles illustrent l’aboutissement de ses recherches sur le concept de convertibilité et de mobilité pour l’exportation, démonstration de son audace et de sa modernité.


Un très rare escabeau roulant réalisé pour les salles des coffres de la BNP Paribas à Paris – dont deux exemplaires font aujourd’hui partie des collections du Centre Pompidou et du musée des Beaux-arts de Nancy ; une table Cafétéria n°512 au piètement compas ; un lit Cité de couleur rouge, sans doute le modèle le plus emblématique de ce type dans la production des Ateliers Jean Prouvé ; ainsi qu’une grande potence lumineuse à la ligne très épurée complèteront cette scénographie.

DESIGN MIAMI/BASEL Hall 1 Süd, Messe Basel, Suisse
Stand G16
Informations visiteurs ici